Contact
Bone Therapeutics

Indications

Les produits de Bone Therapeutics sont actuellement testés en études cliniques pour trois indications:

 

Arthrose du genou

L’arthrose, aussi connue sous le nom dostéoarthrite (OA) ou de maladie dégénérative de l’articulation, est la plus commune des conditions chroniques de l’articulation. Elle affecte le cartilage protecteur de l’articulation et le brise progressivement, entrainant des douleurs, un gonflement voire une raideur de l’articulation ainsi qu’une amplitude de mouvement limitée. Le genou est l’une des articulations les plus touchée par l’ostéoarthrite, avec environ 250 millions de cas estimés dans le monde.

La prévalence de l’ostéoarthrite du genou (OAG) devrait augmenter dans les prochaines années du fait du vieillissement de la population et d’un accroissement des cas d’obésité. Il n’existe actuellement aucun traitement réel de l’OAG. Les solutions thérapeutiques actuelles se concentrent sur le soulagement et le contrôle de la douleur et des symptômes, la prévention de la progression de la maladie, la réduction du handicap et l’amélioration de la qualité de vie. La plupart des médicaments prescrits aux patients souffrant d’OAG sont à usage topique, des analgésiques oraux ou des médicaments anti-inflammatoires. L’OAG sévère peut mener à de lourdes interventions chirurgicales très invasives, voir à un remplacement total du genou.

 

Fractures en risque de non-guérison

Une fracture avec retard de consolidation se définit comme une fracture dont le processus de guérison n’a pu s’achever au cours d’une période de temps considérée comme normale suite à la fracture initiale (c’est-à-dire entre 3 et 4 mois) et présente un risque de non-guérison. Les traitements traditionnels d’une fracture sévère non-consolidée (à savoir la greffe osseuse) impliquent une chirurgie lourde et des risques de complications sévères. En raison de ces risques, les chirurgiens orthopédiques adoptent souvent une approche attentiste pour soigner les fractures avec retard de consolidation, quelques fois durant plusieurs mois, ce qui retarde le retour du patient à une vie normale et génère un coût socio-économique élevé.

ALLOB a le potentiel de devenir un traitement de première intention pour les fractures avec retard de consolidation grâce à son administration mini-invasive qui permet d’éviter le recours à une chirurgie lourde.

 

Maladies dégénératives de la colonne vertébrale : procédures de fusion vertébrale

Pour soulager la douleur et améliorer la stabilité vertébrale, la fusion vertébrale est considérée comme l'intervention chirurgicale de référence pour de nombreuses maladies dégénératives de la colonne vertébrale , telles que la discopathie dégénérative, le spondylolisthésis, la scoliose et la sténose. La procédure consiste à fusionner deux vertèbres ou plus à l'aide d'une cage et d'un greffon, généralement une greffe osseuse autologue ou synthétique, afin de souder la portion instable de la colonne vertébrale ou d'immobiliser une articulation vertébrale douloureuse. Bien que la fusion vertébrale soit une intervention chirurgicale courante, nombreuses sont les procédures qui échouent (de 25% à 30%).

Bone Therapeutics a pour objectif d’accélérer le processus de fusion vertébrale et d’augmenter le taux de réussite des chirurgies grâce à son produit de thérapie cellulaire allogénique, ALLOB .